News

Histoire du Japon

Culture Japonaise

Cours de Japonais

Manga

Dessins Animés

Films

Musique

Resto

Photo
Staff

Download

Forum

Liens

Nous contacter


Genshiken (6/10)
Club d'étude de la culture visuelle moderne

Kio Shimoku

9 volumes, série finie
Type : Otaku, Vie quotidienne, Phénomène de société

2002 par Kodansha Ltd., Tokyo, Japon
2007 par Fleuve Noir, Paris, France

Traduction, adaptation & lettrage : Fabien Vautrin & Maiko Okazaki

Sasahara vient d'entrer à l'université et comme celle-ci est située un peu à l'écart, il aimerait s'inscrire dans un club pour ne pas s'ennuyer. Malheureusement, timide comme il est, il n'ose pas vraiment poser de questions et c'est grâce à un autre nouveau, très avenant, nommé Kôsaka, qu'il fait la connaissance du Club d'étude de la culture visuelle moderne nommé Genshiken. En fait, il s'agit un peu d'un club fourre-tout pour otaku qui ne se centre pas seulement sur les anime, les jeux ou les manga : on y fait de tout et on y parle en toute décontraction. Grâce à ces deux nouveaux inscrits (Sasahara qui s'intéresse au fanzines - manga amateurs érotiques - et Kôsaka, très doué pour les jeux de baston) mais aussi (et surtout) grâce à Kasukabe, le club plutôt terne jusqu'alors, semble revivre. Kasukabe est une amoureuse transie de Kôsaka qui espère, en le collant un peu, devenir sa petite amie. Elle le suit donc partout, s'incruste au club tout en criant haut et fort qu'elle n'y est pas inscrite, déteste ces activités et rêve de débarrasser Kôsaka de ses mauvaises habitudes. (Dominiquel)

Dominiquel : impossible de comprendre la majorité des allusions car même si on est fan de la culture japonaise (ce qui est mon cas), plus de la moitié des anime, manga ou jeux video ne sont pas arrivés jusque chez nous ; difficile, donc, d'apprécier véritablement ce manga. Il n'y a pas beaucoup d'action, c'est vrai, mais je ne me suis pas ennuyée et ai lu les cinq premiers volumes assez vite. Les personnages sont sympathiques, humains et nous donne une bonne idée de ce que sont les otaku japonais (après tout, ils ressemblent assez aux fans de Star Wars ou de Star Trek aux USA en un peu plus pire car il y a davantage de matière...). C'est chouette, donc, et si vous l'avez en prêt (bibliothèque ou copain), n'hésitez pas mais je n'irais pas jusqu'à dépenser mes sous pour lire la suite... A noter que l'histoire de Ogiué et de Sasahara dans le tome 8 est très mignonne !!! 6,9/10.

Max : Euh ??? C'est un manga ou une documentation sur les clubs de manga ? Il ne se passe rien, les personnages sont stéréotypés à mort... Cela se veut peut-être marrant mais cela ne l'est pas. Ennuyeux !!! 5/10.

Dominiquel : 6,9/10 - Max : 5/10.

Pas d'accord avec ces cotes ou ces commentaires ? Vous voulez lire votre critique ici ?
Envoyez-nous votre avis et/ou votre cote à cette adresse : prosprs@gmail.com