News

Histoire du Japon

Culture Japonaise

Cours de Japonais

Manga

Dessins Animés

Films

Musique

Resto

Photo
Staff

Download

Guest Book

Liens

Nous contacter


Initiation (7,5/10)
Hanazono merry-go-round

Haruko Kashiwagi

5 volumes, série finie
Type : Thriller, Tradition, Harem pour garçon

2001 par Shogakukan Inc., Tokyo, Japon
2005 par Guy Delcourt (Akata)

Traduction : Tamako Kageyama
Adaptation : Olivier Vachey
Lettrage : Florent Faguet
Conception graphique : Trait pour Trait

Pour public averti (sexe)

Aiura, 15 ans, n'a pas confiance en lui et espère régler ce problème en retrouvant le sabre de ses ancêtres volé il y a bien longtemps par un moine des montagnes. Il décide donc de profiter de ses vacances pour se rendre dans cette région très reculée. Malheureusement, il s'endort dans le bus et se retrouve assez loin de son but. Etant donné la très faible fréquence des transports en commun, il est obligé de rebrousser chemin à pied et se perd dans la montagne. Il finit par croiser une jeune fille qui le conduit dans une auberge où il passe la nuit pour se rendre compte au petit matin qu'il a perdu son portefeuille dans la montagne. En attendant l'argent envoyé par ses parents, Aiura reste dans le village et constate bien vite que les femmes y sont très entreprenantes pour satisfaire aux coutumes ancestrales. (Dominiquel)

Un jeune garçon, Aiura allons-nous l'appeler pour ce récit, désirait, pour se donner confiance en lui-même, retrouver le sabre familial : Karasumaru. Pourtant tout ne se passa comme prévu ; en effet s'endormant dans l'autobus qui l'emmenait loin dans la montagne, dans le monastère où serait son sabre, il dût faire halte pour la nuit dans village isolé du reste du monde. Mais dans ce village, sous des apparences de normalité se trament des choses inavouables, que les habitants essayent de cacher au reste du monde "civilisé". Aiura fût alors plongé en plein coeur des rites les plus sacrés du Japon ancien. (Eiman)

Dominiquel : Initiation fait un peu penser à Tajikarao par l'ambiance mais contrairement à ce dernier, il ne s'intéresse pas au point de vue fantastico-écologique des coutumes ancestrales mais plutôt au sexe. C'est un peu bizarre et cela pourrait même en choquer certains. Ce manga joue presque au thriller en huis-clos ! J'ai moyennement apprécié mais je dois avouer qu'il m'intrigue et me donne envie de connaître la fin... 6,9/10.

Max : très spécial l'aspect anciennes coutumes mis comme sujet de ce manga. Mais sinon, c'est un peu fade et lent tant au niveau du scénario qu'au niveau des personnages. 7,4/10.

Eiman : Un formidable récit, où le héros tente de passer à l'âge adulte, mais le chemin ne semble pas tout tracé. Une histoire qui porte un regard sur le conflit entre les anciens et les nouveaux rites. 9/10.

Dominiquel : 6,9/10 - Eiman : 9/10 - Max : 7,4/10 - Ruichan : 6,5/10.

Pas d'accord avec ces cotes ou ces commentaires ? Vous voulez lire votre critique ici ?
Envoyez-nous votre avis et/ou votre cote à cette adresse : prosprs@gmail.com