News

Histoire du Japon

Culture Japonaise

Cours de Japonais

Manga

Dessins Animés

Films

Musique

Resto

Photo
Staff

Download

Guest Book

Liens

Nous contacter


Le chien de mon patron (6,7/10)
Senmu no inu

Rumiko Takahashi

One-shot
Type : Vie quotidienne, Nouvelles

1999 par Shogakukan Inc., Tokyo, Japon
2004 par Tonkam , Montreuil, France

Traduction & adaptation : Yoshiaki & Julie Naruse
Lettrage & maquette : Editions Tonkam

Recueil de 6 nouvelles :
Le chien de mon patron : L'ami et patron de Kogure lui demande de garder une dizaine de jours l'énorme chien de sa maîtresse pendant qu'il lui cherche un nouvel appartement.
Famille en détresse : Hazuki s'inquiète depuis qu'elle a entendu dire par une voisine que sa famille était ruinée et qu'elle s'est rendu compte que son papa ne se fâche plus de ses bêtises.
Il suffit que tu sois là : Voici trente ans que Domoto travaillait à la direction d'une société quand elle fit faillite. Etant au chômage, il décide de remplacer au pied levé dans un petit snack son épouse malade.
La romance du salon : Les employés s'inquiètent car depuis la mort de sa femme, Monsieur le chef de service semble tout tenter pour ne pas rentrer chez lui. La vérité est que son épouse est toujours là sous la forme d'un fantôme.
Un papa ado : Toshio vient de recevoir une promotion et est muté à Hokkaïdo mais sa famille (sa femme et son fils) refusent de le suivre.
En guise de remerciement : Kobato vient d'emménager dans un immeuble avec son mari et va saluer tous ses nouveaux voisins.
(Dominiquel)


Dominiquel : Si Rumiko Takahashi est douée pour raconter des comédies à quiproquos, ce n'est pas le cas pour le drame et l'émotion. Ainsi certaines nouvelles sont plutôt sympathiques tandis que d'autres nous passent bien loin du coeur. Un recueil bien inégal, donc. Pour les inconditionnels de l'auteur, et encore ! 4,7/10.

Max : j'ai bien aimé, sympa et comique. 7,2/10.

Dominiquel : 4,7/10 - Jutaro_Kujo : 7/10 - Max : 7,2/10 - Ruichan : 8/10.

Pas d'accord avec ces cotes ou ces commentaires ? Vous voulez lire votre critique ici ?
Envoyez-nous votre avis et/ou votre cote à cette adresse : prosprs@gmail.com