News

Histoire du Japon

Culture Japonaise

Cours de Japonais

Manga

Dessins Animés

Films

Musique

Resto

Photo
Staff

Download

Forum

Liens

Nous contacter


L'enfer (7/10)
Jigoku

Yoshihiro Tatsumi

One-shot
Type : Phénomène de société, Histoire, Nouvelles, Gekiga

1971
2003 par Seirinkogeisha
2008 par Cornélius, Paris, France

Traduction : Satoko Fujimoto & Eric Cordier
Adaptation : Jean-Louis Capron

Pour adultes (sexe, etc.)

Recueil de 13 nouvelles sur "les perdants que la société abandonne dans son sillage".
L'enfer (Jigoku) : Koyanagi travaille pour le service de l'information du ministère de la guerre et doit, au lendemain de la catastrophe d'Hiroshima, prendre des photos sur les lieux du drame.
Course requiem (Nenbutsu race) : Depuis qu'il a commis une erreur sur son lieu de travail et a dû démissionner, cet homme est devenu parieur professionnel pour subvenir à ses besoins.
Hôtel du métro (Chikatetsu hotel) : Pour survivre lorsque l'on est sans domicile fixe, il vaut mieux connaître pas mal de choses comme les poubelles qui renferment à coup sûr de la nourriture encore mangeable...
Une ville dans le creux de la main (Tenohira no machi) : Robot a perdu toute émotion humaine depuis qu'il a été opéré du cerveau contre son gré. Son frère travaille comme gigolo.
La rivière sanglante (Satsui no kawa ) : le corps d'une petite fille étranglée a été retrouvé dans la rivière.
Une fille dans la poche (Pocket no naka no onna) : Monsieur Ueda n'a pas de petite amie mais il vient d'en acheter une gonflable.
La nouvelle fiancée (Ai no hanayome) : La petite amie de Usami lui accorde peu d'attention ; il décide de la suivre...
Envie et gourmandise (Shita tsudumi) : Shimada n'a trouvé qu'un emploi de commis de cuisine et est maltraité par son patron.
Le théâtre de la vie (Iro zange) : Tatsuya est étudiant à Tokyo et revient pour quelques jours chez son père et sa belle-mère.
Les cadeaux de l'amour (Hana kurabe koi asobi) : Voici dix ans que la patronne d'un bar reste fidèle à son chéri.
Le mari de la sirène (Ningyo wo tsuma ni shita otoko) : Un journaliste vient interviewer un pêcheur dont la rumeur dit qu'il a attrapé une sirène.
Journal de guerre d'une prostituée (Shôfu no senki) : Durant la seconde guerre mondiale, lors de leurs permissions, les soldats recevaient un préservatif et l'adresse d'une prostituée.
La ville assoiffée (Kawaita machi) : Une jeune fille se rend compte qu'elle a accusé à tort un vieil homme de l'avoir touchée dans les transports en commun. (Dominiquel)

Dominiquel : Ce livre présente des histoires relativement imprévisibles sur le thème des faiblesses humaines et possède des dessins vraiment très moyens mais si vous voulez lire quelque chose de rare, d'étonnant, des histoires ancrées dans le quotidien d'après-guerre japonais, dans un style assez cynique, avec des personnages dont on n'ose se moquer qu'avec amertume ; ce manga est, sans aucun doute, fait pour vous ! Si vous avez parfois honte d'être humain, lisez L'enfer, vous en serez persuadés ! Ce manga est de ce genre de "classiques" qu'il faut avoir lu pour saisir l'amplitude des sujets et des styles abordés par le manga en général. 7/10.

Dominiquel : 7/10

Pas d'accord avec ces cotes ou ces commentaires ? Vous voulez lire votre critique ici ?
Envoyez-nous votre avis et/ou votre cote à cette adresse : prosprs@gmail.com