News

Histoire du Japon

Culture Japonaise

Cours de Japonais

Manga

Dessins Animés

Films

Musique

Resto

Photo
Staff

Download

Forum

Liens

Nous contacter


Sans même nous dire au revoir (7,8/10)
Sayonara mo iwazuni

Kentarô Ueno

One-shot
Type : Drame, Autobiographie, Phénomène de société

2010 par Enterbrain, Inc., Tokyo, Japon
2011 par Kana (Dargaud-Lombard s.a.), Bruxelles, Belgique

Maquette : [Sign*]
Traduction & adaptation : Thibaud Desbief
Adaptation graphique : Eric montésinos

Kiho, l'épouse de Kentarô, a de sévères ennuis de santé : en plus de son asthme, voici qu'elle souffre depuis quelques temps de dépression. Lorsqu'un soir Kentarô la retrouve inanimée sur le sol de leur salon, c'est pour lui le début d'une longue chute, d'un long calvaire. Comment supporter le décès inattendu et injuste d'un être cher ? Comment reprendre sa vie de tous les jours ? Comment soutenir son enfant alors qu'on ne tient que difficilement soi-même ? (Dominiquel)

Dominiquel : Pour essayer de supporter son deuil, le dessinateur a décidé de le mettre en images. Il se reproche d'être subjectif dans la préface... Comment faire autrement ? Un sujet difficile traité avec peu de recul, l'auteur essaie de faire passer ses sensations et sa douleur par des effets esthétiques. Le résultat est très bon, peu conventionnel. Je le recommande à tous ceux qui n'ont pas peur de lire un drame, un sujet sérieux. Cela peut aider... Mais c'est triste. 7,8/10.

Dominiquel : 7,8/10.

Pas d'accord avec ces cotes ou ces commentaires ? Vous voulez lire votre critique ici ?
Envoyez-nous votre avis et/ou votre cote à cette adresse : prosprs@gmail.com