News

Histoire du Japon

Culture Japonaise

Cours de Japonais

Manga

Dessins Animés

Films

Musique

Resto

Photo
Staff

Download

Forum

Liens

Nous contacter


Simple comme l'amour (7,7/10)
Tennen kokekkô

Fusako Kuramochi

14 volumes, série finie
Type : Amour, Vie quotidienne

1994 par Shueisha Inc., Tokyo, Japon
2010 par Guy Delcourt (Akata)

Traduction : Yuki Kakiichi
Adaptation : Marie-Saskia Raynal
Relectures & corrections : Nathalie Bougon
Adaptation graphique : Myriam Lescop & Erwan Charlès
Conception graphique : Trait pour Trait

Le village de Soyo est minuscule et son école, qui regroupe primaire, collège et lycée, compte moins de dix élèves, presque que des filles. Donc tout le monde s'occupe de tout le monde, comme une grande famille. L'annonce de l'arrivée d'un nouvel élève est une petite révolution, surtout que celui-ci vient de Tokyo ! Il s'appelle Ôsawa et a le même âge que Soyo mais n'est clairement pas habitué aux subtilités et exigences de la vie dans une petite communauté. Pourtant, malgré son impolitesse et sa brusquerie, Soyo ne peut s'empêcher de lui trouver un certain charme. (Dominiquel)

Nouvelles à la fin du volume 6 :
Flap Flap : Peu après la guerre, à la campagne, Nôn s'amuse, avec ses copains, à attraper les prospectus tombant du ciel.
Double jeu : Quand on est adolescent et que l'on sort avec ses copains, on est toujours un peu hypocrite...

Dominiquel : On parle d'amour, un peu, mais pas que de cela. On parle aussi de différences d'éducation, d'environnement, de caractère. On voit comment, dans un petit village, il faut apprendre à composer pour ménager les susceptibilités. Un manga beaucoup moins stupide qu'il n'y paraît au premier abord. A lire ! 7,7/10.

Dominiquel : 7,7/10.

Pas d'accord avec ces cotes ou ces commentaires ? Vous voulez lire votre critique ici ?
Envoyez-nous votre avis et/ou votre cote à cette adresse : prosprs@gmail.com