News

Histoire du Japon

Culture Japonaise

Cours de Japonais

Manga

Dessins Animés

Films

Musique

Resto

Photo
Staff

Download

Guest Book

Liens

Nous contacter


Sorcières (6/10)
Majo

Daisuke Igarashi

2 volumes, série finie
Type : Fantastique, Nouvelles, Sorcières

2004 par Shogakukan Inc., Tokyo, Japon
2006 par Casterman (Sakka)

Traduction : Ryôko Sekiguchi & Sahé Cibot
Adaptation graphique : Kristopher Decker

Recueil de nouvelles sur le thème de la sorcellerie

Résumés des trois nouvelles du premier tome :
Le fuseau :
D'un côté, nous avons Ciral, une jeune fille qui a hérité du don de filage de ses aïeules. Le jour où elle reçoit un message, sa grand mère lui explique qu'elle a le devoir de la porter à la personne à laquelle il est destiné. Ciral quitte donc son désert pour la capitale. De l'autre, il y a Nicole qui fut humiliée il y a vingt ans de cela et qui, depuis, ne pense qu'à se venger grâce aux pouvoirs magiques qu'elle a su développer. La magie et la ville vont les faire se rencontrer.
Kuarupu :
La forêt est menacée de destruction par des étrangers avides d'argent et d'"évolution". Les tribus et surtout la sorcière Kumali vont-elle réussir à les arrêter malgré la trahison de l'un des leurs et de leur chefs d'état cupides ?
La sorcière sur l'oiseau :
On dit que le prêtre est devenu fou car il parle avec la femme sur le moineau. Un homme d'église chargé de vérifier ces allégations est dépêché sur place.

Résumés des trois nouvelles du second tome :
Petra genitalix :
Alicia est une jeune orpheline qui a été adoptée par une femme étrange un peu magicienne, respectueuse des anciens rites et des légendes. Elles vivent ensemble dans une maison isolée dans la montagne.
La voleuse de chant :
Hinata ressent d'étranges changements en elle. Elle décide de voler l'argent du voyage scolaire pour partir avec son copain Yûji en bateau vers une petite île déserte.
La plage :
Le chat Pishâma a disparu. Sa jeune maîtresse ayant appris par un voisin qu'un chat avait été emporté par la rivière il y a trois jours, décide de descendre le cour d'eau.
(Dominiquel)

Dominiquel : énigmatique, obscur, pas toujours compréhensible, la valeur de ce manga est surtout dans le dessin. Je n'ai pas du tout été charmée par les histoires mais il faut avouer qu'esthétiquement, c'est très agréable. 5/10.

Max : très spécial mais bon, il manque quelque chose. Je dirais que ce n'est pas assez creusé. 7/10.

Dominiquel : 5/10 - Max : 7/10.

Pas d'accord avec ces cotes ou ces commentaires ? Vous voulez lire votre critique ici ?
Envoyez-nous votre avis et/ou votre cote à cette adresse : prosprs@gmail.com