News

Histoire du Japon

Culture Japonaise

Cours de Japonais

Manga

Dessins Animés

Films

Musique

Resto

Photo
Staff

Download

Guest Book

Liens

Nous contacter


Terre de rêves (7,4/10)
Inu wo kau

Jirô Taniguchi

One-shot
Type : Vie quotidienne, Animaux (chien, chat), Sport (Alpinisme), Nouvelles, Contemplation

1992 par Shogakukan Inc., Tokyo, Japon
2005 par Casterman (Collection Ecritures)

Traduction : Patrick Honnoré
Adaptation graphique & lettrage : Jean-Luc Ruault

L'intégralité de cet ouvrage est repris dans Une anthologie.

Recueil de deux nouvelles.
Ce livre est composé de 5 chapitres ; les 4 premiers (Avoir un chien, Et maintenant... un chat, Vue du jardin, Quelques jours à trois) composent une histoire dont voici le résumé :
Tam est le chien d'un couple d'âge moyen sans enfants. Malheureusement, à 14 ans, il commence à ressentir les premiers symptômes de la vieillesse.

Le dernier chapitre (La terre de la promesse) est une autre histoire sur un sujet bien différent, l'alpinisme :
Après une expérience difficile en montagne, Okamoto a décidé de renoncer à sa passion pour l'alpinisme et s'est consacré à sa vie de famille. Pourtant, le besoin de partir se fait ressentir chaque jour et quelques années plus tard, il veut retenter une dernière expérience : l'Himalaya. (Dominiquel)

Dominiquel : Excusez-moi de n'avoir pu vous fournir un résumé plus long mais en dire plus serait gâcher le plaisir de ce manga lent et d'atmosphère. Il plaira, sans aucun doute, à ceux qui ont déjà su apprécier L'homme qui marche ou L'orme du Caucase et je le recommande donc plutôt aux adultes car cette "poésie contemplative" (comme pourraient le qualifier certains éditeurs) offre peu de rebondissements mais plutôt une réflexion sur le quotidien, la solitude, la tristesse de ne pas avoir d'enfant, la joie simple que peut apporter un animal de compagnie ... A lire. 8/10 pour la première histoire. Cependant la seconde histoire m'a moins intéressée, n'étant pas du tout sensible au charme de la montagne. 7,5/10 au total.

Max : Manga très bon, très fort, plein de sentiments très profonds. Par contre, dès que Taniguchi nous parle de montagnes, cela devient long, pénible et fatiguant à lire. 7,2/10.

Dominiquel : 7,5/10 - Max : 7,2/10 - Yvanna : 7,5/10.


Pas d'accord avec ces cotes ou ces commentaires ? Vous voulez lire votre critique ici ?
Envoyez-nous votre avis et/ou votre cote à cette adresse : prosprs@gmail.com