News

Histoire du Japon

Culture Japonaise

Cours de Japonais

Manga

Dessins Animés

Films

Musique

Resto

Photo
Staff

Download

Forum

Liens

Nous contacter


The top secret (7/10)
Himitsu

Reiko Shimizu

12 volumes parus (août 2015), 12 volumes au Japon, série finie
Type : Enquêtes fantastiques, SF

2001 par Hakusensha, Inc., Tokyo, Japon
2008 par Tonkam, Paris, France

Traduction & adaptation : Misato Raillard
Lettrage & maquette : Editions Tonkam

1999, une nouvelle technique permet à des enquêteurs d'identifier l'assassin du président des USA : un scanner irm permet d'enregistrer les images gardées en mémoire par le cerveau en bon état d'une personne décédée au maximum quelques heures auparavant. Les enquêteurs peuvent ainsi visionner jusqu'à cinq ans d'archives personnelles et subjectives du défunt.
2060, voici maintenant quelque temps que le laboratoire n°9 existe au sein de la police japonaise. Il est chargé des enquêtes importantes qui ne peuvent être résolues grâce aux interrogatoires et à la médecine légale. Le commissaire Maki, en charge de ce département, le dirige d'une main de fer car même s'il possède les traits fins d'une adolescente, celui-ci connaît les dangers psychologiques que courent ses collaborateurs à 'lire' la vie privée du quidam quelconque mais aussi du tueur en série le plus productif du moment. Cependant, le petit nouveau, Aoki, le déstabilise un peu car il ressemble beaucoup à Suzuki, son ancien coéquipier et ami, qui a essayé de le tuer lors d'un acccès de folie. Aoki, quant à lui, est bien décidé de faire ses preuves et à rester bien plus longtemps dans l'équipe que la moyenne. (Dominiquel)

Dominiquel : une histoire originale traitée de manière très moyenne. Les deux personnages principaux font stéréotypes Yaoi et on n'arrive pas vraiment à y croire. Les histoires sont bonnes et tout aussi originales que le thème mais le tout reste froid et distancié. 7/10.

Dominiquel : 7/10.

Pas d'accord avec ces cotes ou ces commentaires ? Vous voulez lire votre critique ici ?
Envoyez-nous votre avis et/ou votre cote à cette adresse : prosprs@gmail.com