News

Histoire du Japon

Culture Japonaise

Cours de Japonais

Manga

Dessins Animés

Films

Musique

Resto

Photo
Staff

Download

Forum

Liens

Nous contacter


Tokyo magnitude 8 (7,2/10)
Kanojo wo mamoru 51 no houhou

Usamaru Furuya

5 volumes, série finie
Type : Catastrophe

2006 par Shinchosha Publishing Co. and Coamix Inc., Tokyo, Japon
2009 par Panini France S.A.

Traduction : David Gondelaud
Lettrage : Lara Iacucci

Pour lecteurs avertis

23 février, 19h35 : la capitale nipponne subit un tremblement de terre d'amplitude 8 sur l'échelle de Richter. L'effet est dévastateur, tant sur l'architecture que sur la confiance en eux des Tokyoïtes. Au milieu de cette hécatombe de gravats, de cris de douleur et de lamentations, le couple Jin-Nanako essaie de s'en sortir. Quelques jours auparavant, le seul rêve de Jin était de travailler à la télévision. Encore maintenant, toutes les pensées de Nanako, alias la gothic girl Loluko, vont vers son idole : le chanteur Sarin Helnwein. Mais que va-t-il se passer ? Comment vont-ils agir ? Comment leur manière d'être va-t-elle évoluer dans ce monde apocalyptique ? (Dominiquel)

Dominiquel : Excellent !! J'adooooooore les histoires catastrophes et celle-ci commence bien (si j'ose dire...). Seule ombre à mon enthousiasme : le second tome présente l'inconvénient d'être raconté par l'auteur, ce qui rend le tout un peu académique et crée un espace entre nous et les personnages. Par la suite, l'auteur n'intervient plus que pour expliquer les réactions-type des catastrophes de ce genre (le viol des femmes, par exemple). Attention, ce manga est plutôt du genre pessimiste. 7,2/10.

Dominiquel : 7,2/10.

Pas d'accord avec ces cotes ou ces commentaires ? Vous voulez lire votre critique ici ?
Envoyez-nous votre avis et/ou votre cote à cette adresse : prosprs@gmail.com