News

Histoire du Japon

Culture Japonaise

Cours de Japonais

Manga

Dessins Animés

Films

Musique

Resto

Photo
Staff

Download

Guest Book

Liens

Nous contacter


Transparent (8,1/10)
Satorare

Makoto Sato

8 volumes, série finie
Type : Fantastique, Humour, Psychologie

2004 par Kodansha Ltd., Tokyo, Japon
2005 par Editions Glénat, Grenoble, France

Traduction : Sébastien Bigini
Adaptation graphique & lettrage : Clair de Lune

Une nouvelle race d'homme est née : les transparents ; ceux-ci se distinguent de nous de deux manières. La première est une intelligence hors normes et, la seconde, est que la moindre de leurs pensées est audible de tout un chacun à plusieurs mètres, voire à plusieurs kilomètres à la ronde ! Il ne naît qu'un transparent sur un million de personnes et ces êtres hors du commun sont un terrible atout intellectuel pour le pays qui l'héberge. C'est pourquoi lorsque l'on s'est rendu compte qui le tranparent qui connaît son point faible (l'exposition de la moindre de ses pensées à tous) avait une tendance très forte à la folie ou au suicide, le Japon a décrété une loi interdisant à quiconque de dire à un transparent qu'il en est un et a débloqué des moyens considérables pour construire des villes autour de chacun de ces êtres de manière à les garder dans l'ignorance ou à leur éviter de se rencontrer. Tous cela nécessite également beaucoup de personnel pour encadrer ces génies qui peuvent être parfois très perspicaces !
Ce manga nous raconte l'histoire de quelques-uns de ces êtres et des gens qui les entourent en en développant tous les aspects les plus anodins et pourtant les plus problématiques : l'amour, l'enfance, comment éviter de montrer que l'on sait ce que l'autre pense, le père et la fille transparents, les cas des transparents qui savent, etc.
(Dominiquel)

Dominiquel : totalement original et plein d'idées, ce manga est à lire absolument. Makoto Sato semble explorer toutes les possibilités de son idée à tel point que l'on pense souvent : "Tiens, je n'y avait pas songé, à cela !". Les personnages, très différents, sont très attachants. On rit, on s'attendrit, on s'attriste du sort de ces génies qui n'ont pas tout pour eux. 8,3/10.

Deneb : très jolie histoire bien que les dessins ne soient pas parfaits. 8,5/10.

Balooka : 7/10 - Deneb : 8,5/10 - Dominiquel : 8,3/10 - Jutaro_Kujo : 7,5/10 - Max : 7,8/10 - Ruichan : 9,5/10.

Pas d'accord avec ces cotes ou ces commentaires ? Vous voulez lire votre critique ici ?
Envoyez-nous votre avis et/ou votre cote à cette adresse : prosprs@gmail.com