News

Histoire du Japon

Culture Japonaise

Cours de Japonais

Manga

Dessins Animés

Films

Musique

Resto

Photo
Staff

Download

Forum

Liens

Nous contacter


Je suis Shingo (6,6/10)
Watashi wa Shingo

Kazuo Umezu

2 volumes parus (novembre 2017), 6 au Japon, série finie
Type : Fantastique, SF, Robots

1982
1996 par Shogakukan
2017 par Le Lézard Noir, Poitiers, France

Traduction : Miyako Slocombe
Design de couverture : Gary Atlas
Maquette : Le Lézard Noir



1982, Satoru est un garçon turbulent qui n'écoute personne.  Lorsqu'il apprend que l'usine de son Papa vient d'acquérir un nouveau robot, son imagination s'emballe.  Il est donc un peu déçu lorsqu'il voit pour la première fois le robot industriel avec sa classe.  Cependant, lorsque son Papa étudie le soir la programmation, Satoru s'intéresse et se révèle très doué.
(Dominiquel)


Dominiquel : Si l'histoire est plutôt bonne, ce manga a vieilli au point de vue du graphisme et du traitement de l'histoire.  Ces visages surexpressifs, ces mouvements surdéveloppés, cette emphase générale : cela fait très vieillot, au point que l'on se demande parfois si on a bien tout compris, si on n'a pas raté quelque chose... J'ai à la fois envie et pas envie de lire la suite : je ne chercherai pas après le volume suivant mais si je le vois exposé en magasin, c'est sûr que je craquerai ! La curiosité sera plus forte ! 7,1/10.

Max : C'est vieillot. Les visages sont surexpressifs à l'extrême. Chaque fin de page ou presque, il se passe quelque chose de terrible qui force à lire la suite (sans doute publié dans un quotidien) et la page suivante, on découvre que c'était rien du tout... Alors, une fois de temps en temps, OK, mais à chaque page, c'est lourd, très lourd ! Dommage parce qu'on sent qu'il y a un scénario qui est bon mais après avoir lu 400 pages, on a avancé très peu, 40 pages auraient suffi... Dommage. 6/10.

Dominiquel : 7,1/10 - Max : 6/10.



Pas d'accord avec ces cotes ou ces commentaires ? Vous voulez lire votre critique ici ?

Envoyez-nous votre avis et/ou votre cote à cette adresse : prosprs@gmail.com