News

Histoire du Japon

Culture Japonaise

Cours de Japonais

Manga

Dessins Animés

Films

Musique

Resto

Photo
Staff

Download

Forum

Liens

Nous contacter


La fille du bureau de tabac (6,5/10)
La fille du bureau de tabac et autres nouvelles

Masahiko Matsumoto

One-shot
Type : Nouvelles, Amour, Phénomène de société, Gekiga

2009 par Tomohiko Matsumoto
2009 par Seirin Kôgeisha
2010 par Editions Cambourakis, Paris, France

Traduction : Ryoko Sekiguchi & Patrick Honnoré

Recueil de onze nouvelles :
Mlle Naruko Tsurumaki et son amoureux : Tet-chan, le petit ami de Naruko, est au chômage. Il a trouvé un chien abandonné qui s'est attaché à lui mais doit le cacher car sa logeuse refuse les animaux.
Une ruelle avec bureau de tabac : Rentarô sympathise avec la vendeuse de cigarettes. Quelques instant plus tard, sa maman vient lui rendre visite et lui propose un mariage arrangé.
La fête, au loin ... : C'est la fête et il y a beaucoup de monde joyeux autour des échoppes. Un couple se dispute.
Shinjuku, quartier fleuri : Yuki demande à un copain, Kawa-chan, de l'accompagner chez son médecin où elle va se faire avorter et lui demande de se faire passer pour son mari.
Le goût du café : Chi invite un copain, Tsun-chan, à venir boire un café chez elle. Il voit qu'elle a reçu une lettre lui proposant un rendez-vous arrangé avec un bon parti.
La fille du bureau de tabac : Il est amoureux de la vendeuse de cigarettes mais n'ose pas se déclarer et lui achète des paquets de clopes alors qu'il ne fume même pas.
Attention, ça glisse : Ippachi travaille comme homme à tout faire dans une maison de geisha. Il est amoureux de l'une d'elle : Ume.
Mademoiselle Happy : Toki est une jeune femme indépendante mais elle ne dirait pas non à une histoire d'amour avec mariage à la clé.
Les chaussures rouges : Mademoiselle Kushira casse le talon de sa chaussure et reçoit en prêt du cordonnier pour la journée des escarpins rouges.
Rouge baiser : Asanuma aime garder le bébé de sa voisine célibataire. Son pote Kushiki lui conseille de plutôt draguer la maman.
Quelque part : Keiko s'incruste chez un simple copain car elle n'a plus d'endroit où loger. (Dominiquel)

Dominiquel : le père du gekiga écrit des nouvelles sur la vie féminine des années 60-70. Les Japonaises de cette époque hésitent entre tradition et révolution. La vie n'est pas facile et, depuis la guerre, la proportion homme-femme a bien diminué. Faut-il rechercher l'amour ou la sécurité ? Une chose est sûre, il faut manger... Ce recueil présente ce questionnement de manière légère et un peu humoristique. Intéressant, plaisant à lire mais pas transcendant et avec un graphisme qui me fait un peu penser aux Simpsons (mais comme cet ouvrage, plus ancien, vient seulement d'être traduit aux USA, l'influence est peu probable). 6,9/10.

Max : Les dessins sont laids, mais laids !!! L'histoire en question est complétement dépassée. Ce manga ne va pas intéresser grand monde à mon avis. 6/10.

Dominiquel : 6,9/10 - Max : 6/10.

Pas d'accord avec ces cotes ou ces commentaires ? Vous voulez lire votre critique ici ?
Envoyez-nous votre avis et/ou votre cote à cette adresse : prosprs@gmail.com