News

Histoire du Japon

Culture Japonaise

Cours de Japonais

Manga

Dessins Animés

Films

Musique

Resto

Photo
Staff

Download

Forum

Liens

Nous contacter


Le club de divorcés (6,5/10)
Rikon Club

Kazuo Kamimura

2 volumes, série finie
Type : Drame, Gekiga, Phénomène de société

1971 par Futabasha
2013 par Kamimura Kazuo Office
2015 par Kana (Darguaud-Lombard s.a.), Bruxelles, Belgique

Traduction & adaptation : Samson Sylvain
Conception graphique : [Sign*]
Adaptation graphique : Eric Montésinos

Depuis qu'elle a divorcé voici deux ans, Yûko est la patronne d'un petit bar à Ginza. Ce gagne pain lui permet d'envoyer de l'argent à sa mère qui élève sa fille Asako. Yûko n'est pas heureuse pour deux raisons : sa fille ne lui témoigne aucun amour et les reproches pleuvent de toutes parts : aussi bien de sa mère et de son ex (qui s'obstine à venir la voir sur son lieu de travail) que de la personne lambda qui croit connaître un peu son histoire. Elle souffre aussi de solitude mais est bien décidée à ne jamais se marier. Yûko continue son chemin parce qu'il le faut, parce que c'est comme ça, parce qu'elle n'a pas le choix. (Dominiquel)

Dominiquel : une ambiance lourde et triste qui présente la marginalité des divorcées dans les années 70 au Japon. Rien de réjouissant, comme tous les manga de cet auteur qui est une référence dans le domaine du gekiga grâce à son graphisme agréable, fluide comme l'eau et à ses histoires bien construites, un peu poétiques et poignantes. Il est vrai que le gekiga est un type de manga qui présente bien la mentalité d'une époque mais, rien à faire, je ne m'y adonne pas par plaisir car cela me déprime profondément. Les drames (de société ou non), je n'aime pas, surtout quand ils sont lents. Une oeuvre maîtrisée (mais pas la meilleure du genre) pour les amateurs de gekiga ou de réalisme historique. 6,5/10.


Dominiquel : 6,5/10.


Pas d'accord avec ces cotes ou ces commentaires ? Vous voulez lire votre critique ici ?
Envoyez-nous votre avis et/ou votre cote à cette adresse : prosprs@gmail.com.