News

Histoire du Japon

Culture Japonaise

Cours de Japonais

Manga

Dessins Animés

Films

Musique

Resto

Photo
Staff

Download

Forum

Liens

Nous contacter


Le mari de mon frère (6,6/10)
Otouto no otto

Gengoroh Tagame

4 volumes parus (octobre 2017), 4 volumes au Japon, série finie
Type : Famille, Vie quotidienne, Phénomène de société

2015 par Futabasha Publishers Ltd., Tokyo, Japon
2016 par Editions Akata, Rancon, France

Traduction : Bruno Pham
Lettrage : Erwan Charlès
Couverture : Clémence Aresu
Correction orthographique : Laura Negro

Yaichi s'occupe seul de sa fille Kana. Il reçoit la visite du mari de son frère décédé le mois passé. L'homme, nommé Mike et vivant au Canada, a manifesté l'envie de se recueillir quelques jours dans le pays qui a vu naître son époux ; Yaichi n'a pas osé refuser de le rencontrer. Les présentations sont assez froides jusqu'à l'arrivée de Kana qui rentre de l'école. Pour elle, tout est tellement plus simple : elle vient de gagner un tonton souriant et sympa et l'invite directement à rester dormir chez eux. Yaichi n'ose pas retirer cette invitation et, au fil des jours, se rend compte que la cohabitation est bien plus facile et agréable que ce à quoi il s'attendait... (Dominiquel)

Dominiquel : je voulais vraiment lire ce manga et je n'ai pas été déçue : une histoire simple, fraîche, qui ne se prend pas la tête... Vraiment sympa ! Yaichi se pose des questions sur ses réactions et la manière de penser générale de la société dans laquelle il vit. Mais, au-delà de ses a priori, c'est son nouveau quotidien (et l'attitude de sa fille) qui lui donne des réponses à toutes ses questions. A lire, vraiment ! 8/10.

Max : a) N'utilisez pas les couleurs, pitié, vous ne les maîtrisez pas ! Bon, c'est pas bien grave pour 4 pages et la couverture mais cela ne donne pas envie. b) Scénario fade et sans surprise mais c'est peut-être dû au côté trop "manuel documentaire". c) Trop victimisant, il y a moyen de traiter le sujet sans tomber dans les clichés présents dans ces volumes. Sinon, il y a plein de bonnes idées, c'est mimi (trop ?), c'est facile à lire mais le tout n'en fait pas un bon manga pour autant. 5,2/10.

Dominiquel : 8/10 - Max : 5,2/10.

Pas d'accord avec ces cotes ou ces commentaires ? Vous voulez lire votre critique ici ?
Envoyez-nous votre avis et/ou votre cote à cette adresse : prosprs@gmail.com