News

Histoire du Japon

Culture Japonaise

Cours de Japonais

Manga

Dessins Animés

Films

Musique

Resto

Photo
Staff

Download

Forum

Liens

Nous contacter


Le monstre au teint de rose (7,5/10)
Barairo no kaibutsu

Suehiro Maruo

One-shot
Type : Recueil de nouvelles, Erotique, Malsain, Ero Guro, Fantastique, Expressionniste

1982
2013 par Seirinkogeisha
2015 par Le Lézard Noir, Poitiers, France

Traduction : Miyako Slocombe
Maquette : Emilie Bouchon

Pour public averti (perversions)
Censuré

Recueil de 14 nouvelles :
Le Retour du docteur Caligari : Le docteur envoie un somnambule violer une jeune fille.
Le Chevalier au ruban : La petite Kaori a encore mangé une grenouille et appelle son papa.
Les Penchants du larbin : Cette riche famille de détraqués emploie Akaza.
Le Triste Secret de la Jeune Fille aux Camélias : préquel du manga éponyme.
Notre histoire de l'oeil : Les jeunes frère et soeur aiment copier ce que font les adultes.
Je suis votre cuvette de toilettes : Yuki est la domestique d'un adolescent très perturbé.
Le Garçon Z : Un jeune homme s'incruste chaque nuit dans une nouvelle maison.
La Beauté naturelle : Des gens bien habillés se sont rassemblés pour la fête du rire.
Kawayanosuke le puceau : Un mère a jeté son bébé dans les toilettes. Celui-ci grandit.
Le Sang et la rose : Grande Soeur est mourante et reçoit la visite de son petit ami.
Le Jeu le plus douloureux : Les trois enfants jouent à l'espionne attrapée par les nazis.
Nuit putride : La jeune Sayoko a été mariée à un vieil homme riche. Elle a un amant.
Nuit putride - Chinka Jyon : Papa présente à Jirô sa nouvelle belle-mère.
Iro moyô chotto karimame : Adaptation d'une oeuvre de kabuki qui raconte l'histoire d'un couple maudit.
(Dominiquel)

Mots-clés : urologie, scatologie, bondage, voyeurisme, masturbation, inceste (entre frère et soeur), viol, oculolingus, sadomasochisme, soumission, sodomie, homosexualité masculine, fessée, fellation, 69, moignon, mutilation, innocence enfantine, castration...

Dominiquel : j'aurais voulu dire "Je n'ai pas su le lire jusqu'au bout" mais j'ai une conscience professionnelle et je devais écrire tous les résumés des nouvelles ! Ou bien, c'était plus fort que moi, je dois être un peu perverse... Quoi qu'il soit, c'est à vous de voir et de lire : on a ici un condensé de toutes les perversions possibles et imaginables. Quoique, je pense que cet auteur a encore plus d'une histoire dans sa tête... A lire donc si vous avez la curiosité morbide et l'esprit mal tourné mais je vous préviens, vous n'en ressortirez pas indemne, vous voilà prévenu. 7,5/10.

Dominiquel : 7,5/10.

Pas d'accord avec ces cotes ou ces commentaires ? Vous voulez lire votre critique ici ?
Envoyez-nous votre avis et/ou votre cote à cette adresse : prosprs@gmail.com