News

Histoire du Japon

Culture Japonaise

Cours de Japonais

Manga

Dessins Animés

Films

Musique

Resto

Photo
Staff

Download

Forum

Liens

Nous contacter


L'enfer en bouteille (7,2/10)
Binzume no Jigoku

Suehiro Maruo

One-shot
Type : Nouvelles, Horreur, Malsain, Adaptation d'une oeuvre littéraire, Lyrisme, Ero Guro

2012 par Kadokawa Corporation Enterbrain
2014 par Casterman (Sakka)

Traduction : Miyako Slocombe
Adaptation graphique : DaBok

Pour adultes (sexe et amoralité)

Recueil de quatre nouvelles en partie issues de la littérature :
L'enfer en bouteille (d'après la nouvelle éponyme de
Kyûsaku Yumeno) : Les habitants du village d'Uzumaki-Jima ont découvert trois bouteilles amenées par les courants maritimes. Celles-ci contiennent des lettres d'enfants ayant survécu à un naufrage.
La tentation de Saint Antoine (d'après La vie de Saint Antoine de Athanase D'Alexandrie) : On est dimanche et Monsieur l'Abbé ne voit personne venir à l'église. Il décide de sortir à la rencontre de ses fidèles.
Kogané-mochi (d'après la pièce de rakugo éponyme de Enchô Sanyûtei) : Le masseur aveugle semble avoir un magot caché ; c'est du moins ce que pensent ses voisins qui commencent à l'espionner.
Pauvre grande soeur : Une jeune prostituée rentre tard chez elle et doit s'occuper de son petit frère qui a un retard mental.
(Dominiquel)

Max : L'enfer en bouteille est divisé en quatre nouvelles indépendantes les unes des autres. On peut dire que les nouvelles se suivent mais ne se ressemblent pas. Alors qu'on croyait avoir atteint les sommets du glauque et du malsain, Suehiro Maruo arrive à nous entraîner chaque fois plus loin (ou plus profond, comme vous voulez). 8,5/10.

Dominiquel : un seul mot pour résumer ce livre : décadent. On a ici un lyrisme incompréhensible et torturé, pas de véritables histoires, incomplètes, sans fin. C'est un peu 'trop' pour moi. Bof ! 5,8/10.

Dominiquel : 5,8/10 - Max : 8,5/10.

Pas d'accord avec ces cotes ou ces commentaires ? Vous voulez lire votre critique ici ?
Envoyez-nous votre avis et/ou votre cote à cette adresse : prosprs@gmail.com