News

Histoire du Japon

Culture Japonaise

Cours de Japonais

Manga

Dessins Animés

Films

Musique

Resto

Photo
Staff

Download

Forum

Liens

Nous contacter


LOVE in the HELL (6,7/10)
JIGOKUREN LOVE in the HELL

Reiji Suzumaru

3 volumes, série finie
Type : Fantastique, Démon, Vie après la mort, Sensuel, Gore

2011 par Futabasha Publishers Ltd., Tokyo, Japon
2015 par Editions Glénat, Grenoble, France

Traduction : Yohan Leclerc
Correction : Thomas Lameth
Lettrage : Hinoko

Déconseillé aux moins de 16 ans

Après une soirée arrosée et une chute violente sur la tête, Rintaro se réveille nu comme un ver en enfer. Il est aussitôt accueilli par une jolie jeune démone qui le remercie d'être son premier client. Au cours de la réunion d'information, Rintaro apprend que rien, ici, n'est gratuit et qu'on ne peut gagner de l'argent qu'en ressentant des douleurs physiques. Mais il ne prête guère attention à cette règle car une seule chose lui importe pour l'instant : trouver un slip. (Dominiquel)

Max : Est-ce un manga d'horreur ? Est-ce un manga malsain ? Est-ce un manga glauque ? Certains vont même dire que c'est un manga d'humour et d'amour (ceux-là vont déjà chaque semaine chez le psychiatre). En tout cas, Love in the hell n'est pas à mettre entre toute les mains, il y a des scènes de torture, de violence gratuite et même si le personnage se régénère et que la souffrance est mise en second plan, après l'avoir lu on se dit "Pourquoi, mais pourquoi ?" Donc bof !!! même si l'histoire est originale, les dessins corrects et les perso sympa, le style fait qu'il ne vaut qu'un 6,5/10.

Dominiquel : Mouais, bof. C'est vrai que le ton est original mais je n'ai pas vraiment accroché et n'ai pas envie de lire plus d'un volume. Je ne suis pas sûre que le monde créé par l'auteur tiendra vraiment la route... A noter, en plus, que l'impression est de piètre qualité (manque de netteté du trait et taches d'encre). 6,8/10.

Dominiquel : 6,8/10 - Max : 6,5/10.

Pas d'accord avec ces cotes ou ces commentaires ? Vous voulez lire votre critique ici ?
Envoyez-nous votre avis et/ou votre cote à cette adresse : prosprs@gmail.com