News

Histoire du Japon

Culture Japonaise

Cours de Japonais

Manga

Dessins Animés

Films

Musique

Resto

Photo
Staff

Download

Forum

Liens

Nous contacter


Mes petits plats faciles by Hana (3,7/10)
Hana no Zuborameshi

Masayuki Kusumi (S) & Etsuko Mizusawa (D)

2 volumes parus (juin 2013), en cours de parution au Japon
Type : Gastronomie, Vie quotidienne

2011 par Akita Publishing Co., Ltd., Tokyo, Japon
2013 par Komikku éditions

Traduction : Yukari Maeda & Patrick Honnoré
Adaptation graphique : Clair Obscur

Il existe aussi un manga de 100 pages grand format appelé Mes petits plats faciles by Hana 2.5 offert par l'éditeur en juin 2015 à l'occasion de la sortie du manga Yako et Poko du même auteur. Il contient 9 chapitres inédits de Mes petits plats et 2 chapitres de Yako et Poko.

Hana est une jeune épouse souffrant de solitude car son cher mari Goro a été muté très loin. Elle essaie de se consoler par de petits plaisirs, comme la nourriture, bien qu'elle ne soit pas une grande cuisinière. Nous suivons donc le quotidien composé de laisser-aller et de petites découvertes culinaires simples d'une jeune femme aux jeux de mots et à la larme faciles. (Dominiquel)

Dominiquel : Une fille en extase parce qu'elle mange un bol de riz surmonté d'un oeuf cru : passe encore. Plein de jeux de mots un peu bidons, aussi. Mais que l'histoire soit la même à chaque chapitre et qu'il ne se passe rien, alors là, je dis stop ! Après quatre chapitres, j'en avais vraiment marre mais j'ai terminé, malgré tout, le premier volume pour que cette critique vale quelque chose. La critique, je ne sais pas, mais ce bouquin ne vaut pas plus de 4,9/10 (les dessins sont bien, l'héroïne, assez sympa et j'ai quand même une ou deux fois eu envie de manger). On aurait pourtant pu croire qu'il s'agirait d'une nouvelle version du Gourmet solitaire ou du Promeneur étant donné qu'il s'agit du même scénariste ; mais là où Jirô Taniguchi place du contemplatif, Etsuko Mizusawa distille de l'énergie. Certes, son héroïne est énergique quand il s'agit de nourriture mais comme il ne se passe rien d'autre, le lecteur a des fourmis dans les jambes plutôt que dans l'estomac. 4,9/10.

Max : Je n'aime pas : le style de dessin, le remplissage de traits parallèles pour donner une apparence de couleur, l'héroïne, le scénario répétitif, la tentative d'humour à deux balles... Sorry pour ceux qui ont aimé, ce manga est uniquement dédié à ceux qui ont faim et qui vont dans un restaurant japonais dans les trois heures. 2,5/10.

Dominiquel : 4,9/10 - Max : 2,5/10.

Pas d'accord avec ces cotes ou ces commentaires ? Vous voulez lire votre critique ici ?
Envoyez-nous votre avis et/ou votre cote à cette adresse : prosprs@gmail.com