News

Histoire du Japon

Culture Japonaise

Cours de Japonais

Manga

Dessins Animés

Films

Musique

Resto

Photo
Staff

Download

Forum

Liens

Nous contacter


Runway of Lovers (6/10)
Runway no koibito

Yuka Shibano

3 volumes, série finie
Type : Josei, Mannequinat, Mode, Adaptation d'une oeuvre littéraire, Métier d'artiste

2011 par Shogakukan
2013 par MC Productions (Soleil Manga), Toulon France

Conception & réalisation graphique : Studio Soleil
Traduction : Julie Gerriet
Lettrage : Studio Charon

D'après le roman éponyme de Wataru Tanaka

Yui a suivi le chemin qu'a du abandonner sa maman parce qu'elle était enceinte d'elle : elle est devenue un mannequin célèbre et très demandé au Japon. Cependant, pour atteindre cet objectif et, par là, le respect de sa mère, Yui a du faire des choix et des sacrifices dont celui de mettre fin à sa relation amoureuse avec Katsuki. A vingt ans, la voici avec beaucoup de succès mais pas d'amis. Sa mère décide de lui attribuer comme colocataire une nouvelle employée de son agence : une fille très motivée mais encore bien maladroite, nommée Aki.

Le premier volume présente aussi cette nouvelle :
Dear my star : Waka est de retour en ville après cinq ans d'absence à cause de la mutation temporaire de ses parents dans une autre région. Elle se souvient très bien de ses bons amis d'enfance Kai et Kôsuke mais ce dernier a bien changé (il n'est plus timide et maladroit) et semble avoir oublié leur dernière conversation.
(Dominiquel)

Dominiquel : Je suis assez déçue car ce manga ne m'a pas fait rêver. J'avais choisi de lire cet ouvrage car l'histoire était plus mature (Josei) et que j'adore les success story mais je suis restée sur ma faim : le graphisme est plutôt réussi mais le milieu du mannequinat est peu détaillé, le scénario, un peu terne et triste à l'image (intérieure) de son héroïne, ne présente aucune véritable surprise et l'ensemble manque de rythme et n'est pas toujours très clair (problème de traduction ?). De plus, à peine plus de la moitié du premier volume concerne l'histoire principale. Bien sûr, la nouvelle est chouette bien que très prévisible mais je trouve cette manière de faire très limite... (heureusement il n'y a a pas de nouvelles dans les autres volumes !). 6/10 (mais 5/10 dans ma tête pour l'arnaque de l'éditeur !).

Dominiquel : 6/10.

Pas d'accord avec ces cotes ou ces commentaires ? Vous voulez lire votre critique ici ?
Envoyez-nous votre avis et/ou votre cote à cette adresse : prosprs@gmail.com