News

Histoire du Japon

Culture Japonaise

Cours de Japonais

Manga

Dessins Animés

Films

Musique

Resto

Photo
Staff

Download

Forum

Liens

Nous contacter


Syndrôme 1866 (6,4/10)
Tsumi to batsu

Naoyuki Ochiai

10 volumes, série finie
Type : Thriller, Phénomène de société, Psychose, Suspense, Adaptation d'une oeuvre littéraire

2007 par Futabasha Publishers Ltd., Tokyo, Japon
2010 par Guy Delcourt (Akata)

Traduction : Tetsuya Yano
Adaptation : Nagy Véret
Adaptation graphique : Adèle Houssin & Croslo
Conception graphique : Trait pour Trait

D'après le roman Crime et Châtiment de Dostoïevski

Pour public averti (violence, amoralité)

Voici plusieurs mois que Miroku a arrêté d'aller à l'université, s'isole et se cloître dans son appartement dans le noir malgré les efforts de sa voisine et de sa soeur pour le faire revenir à la société. Miroku culpabilise et réfléchit à tel point qu'il en oublie le temps qui passe. Un jour, il assiste à une scène très cruelle dans un petit resto : une lycéenne chef de bande domine une de ses copines au point de la prostituer avec deux hommes dans les toilettes. Naît alors dans le cerveau malade de Miroku le projet de tuer ce monstre parasite. (Dominiquel)

Max : Beaucoup trop lent, cela n'en finit pas de commencer, on s'ennuie, on attend, on s'impatiente. L'auteur n'arrête pas de tergiverser. Le manga n'est pas mauvais, puisqu'on le lit jusqu'à la fin, mais il pourrait n'avoir que 50% des pages. 6/10.

Dominiquel : histoire lente et dessins moyens mais un bon thriller avec sa dose de suspense. Fera ? Fera pas ? A chaque scène, à chaque caillou dans la chaussure de Miroku, les questions se bousculent et nous intiment à lire le volume suivant. 6,8/10.

Dominiquel : 6,8/10 - Max : 6/10.

Pas d'accord avec ces cotes ou ces commentaires ? Vous voulez lire votre critique ici ?
Envoyez-nous votre avis et/ou votre cote à cette adresse : prosprs@gmail.com