News

Histoire du Japon

Culture Japonaise

Cours de Japonais

Manga

Dessins Animés

Films

Musique

Resto

Photo
Staff

Download

Guest Book

Liens

Nous contacter


Lexique culturel japonais

Cette page a pour but de réunir les mots japonais que l'on croise le plus couramment lorsque l'on lit des oeuvres japonaises et de vous les expliquer.

Ainus : probablement les premiers habitants de l'archipel (époque Jômon), ils furent vaincus par l'arrivée de peuplades étrangères, assimilés assez brutalement au cours du temps et subissent toujours une discrimination. En 1994, il en restait environ 50.000. Les trois derniers villages ainus sont devenus des sites touristiques
Akiba ou Akihabara : quartier de Tokyo célèbre pour ses très nombreuses boutiques d'électronique, d'informatique, de jeux video mais aussi de fanzines et de produits dérivés des manga, anime et jeux vidéo.
Aniki : grand frère, surnom familier d'un aîné dans le milieu des yakuza, des délinquants et des artisans.
Anime : dessin animé (souvent adapté d'un manga)
Art book : Livre luxueux d'illustrations d'un manga, d'un anime ou d'un film d'animation
Baito (arubaito) : travail d'appoint style job d'étudiant
Bakufu : régime placé sous l'autorité du shôgun ; il y en eu 3 durant l'histoire japonaise : Kamakura, Muromachi et Tokugawa
Bentô : mallette ou plateau, dans lequel les Japonais mettent leurs repas. Ils sont souvent préparés par la maman ou l'épouse (ou la petite amie). Les lycéens pratiquent déjà le bentô. (Voir Lexique cuisine japonaise)
Bonsai : arbre ou plante réduit volontairement ou non et conservé en pot. Au Japon, cette culture est considérée comme un art qui relève à la fois d'une grande technique horticole et de rituels ascétiques (= discipline de vie physique et morale stricte)
Bôzôzoku : membre d'une bande de motards délinquants
Bukatsu : club des collèges ou des lycées proposant des activités de groupe culturelles ou sportives. Les profs interviennent et l'école finance parfois.
Bunraku : théâtre de marionnettes traditionnel japonais
Bushido : code de l'honneur et de fidélité très strict suivi par le samourai
Butler café : café à clientèle féminine dans lequel les serveurs sont habillés en domestiques
Chara-design : conception graphique du personnage (physique, vêtements, coupes...)
Character book : Livre reprenant des informations détaillées sur les personnages d'un manga, d'un anime ou d'un film d'animation
Chibi : Personnage au graphisme mignon avec une grosse tête, de grands yeux et un petit corps
Combini ou convini ou konbini : abréviation de convenience store, supérette de quartier ouverte 24h/24.
Combo : enchaînement parfois très complexe de coups ou de mouvements dans un jeu vidéo afin de battre son adversaire ou de marquer un maximum de points
Comicket : (Comic Market) grand salon de rassemblement de dôjinshi et de cosplayers qui a lieu en août et en décembre à Tokyo
Convention : festival, grand salon, occasion de rassemblement pour fans de japanimation avec des stands, concerts et activités diverses
Cosplay : (Costume Play) déguisement inspiré d'un manga/anime/film/jeu vidéo fait (ou acheté tout fait) par un fan
Cosplayer (ou layer) : personne déguisée au moyen d'un cosplay et qui aime se montrer et mimer son personnage (et poser pour des photos) lors de conventions ou de rassemblements
Daimyo : seigneur local japonais du Moyen-Age au service du shogun
Dan : donne un degré de qualification supérieur aux ceintures dans les arts martiaux. Il y en a 10 et la dixième est la plus élevée. Exemple : ceinture noire troisième dan au judo
Dôjinshi : manga amateur (sans véritable maison d'édition) souvent parodique (humoristique ou érotique) d'une oeuvre existente. En noir et blanc, ils font souvent une trentaine de pages et sont un peu plus petits que le format A4
Dôjinka : dessinateur de dôjinshi
Dojo : Salle d'entraînement pour les arts martiaux. Exemple : Ranma 1/2
Dorayaki
Drama
Ecchi : Manga au caractère érotique soft. Exemple : Step up love story
Edo
Enka : chansons populaires de la période Edo appréciées plutôt par les personnes âgées.
Enjo kosai ou Enkô: prostitution de filles mineures volontaires (en général, leur but principal est de pouvoir ainsi acquérir des produits de luxe). Exemple : Diamonds
Ero guro ou erotico-grotesque : type de manga tantôt lyrique, tantôt malsain. Suehiro Maruo est un des maîtres de ce genre.
Fanzine : voir dôjinshi
Freeter : personne faisant des petits boulots ou ne bénéficiant pas du statut de salarié.
Furisode : kimono à longue manches.
Furyo
Fujoshi : féminin de otaku, souvent fan de yaoi.
Futon : lit en coton japonais qui peut être roulé et rangé dans l'armoire
Gachapon : jouet, petite figurine d'une dizaine de centimètres maximum ou porte clé caché dans une capsule en plastique que l'on peut acheter dans un distributeur pour 100 à 400 yens et qu'on ne peut pas choisir. Le caractère aléatoire et l'existence de figurines rares encourage à la collection et donc à des dépenses beaucoup plus importantes que prévu.
Gaijin : nom donné à un étranger au Japon, plutôt péjoratif
Geisha : jeune fille ayant reçu une formation de musique, de danse et de chant, qui est chargée de divertir les invités. Jusqu'au XVIème siècle, il existait aussi des hommes geisha. La geisha n'est pas une prostituée comme on l'entend chez nous mais il peut y avoir dans certains cas des relations sexuelles rémunérées. Pour en savoir plus, lire ou voir, par exemple, (Mémoires d'une) Geisha.
Genpuku : cérémonie qui, à douze ans, confirme le passage de l'enfance à l'âge adulte. Anciennement, les garçons se faisaient alors couper la frange et changeaient de prénom.
Geta : semelle en bois maintenue au pied par une lanière de tissu passant entre le premier orteil (le gros) et le second
Gôkon : sorte de blind date collectif organisé, par exemple, dans un karaoké
Golden week : Le 5 mai (fête des petits garçons) et d'autres festivités offrent une semaine de congé aux Japonais (ce qui est "rare" dans leur calendrier...)
Goodies : produits dérivés des manga, anime et jeux vidéo
Hachiko
Haiku : courte poésie japonaise composée de 3 vers / 17 syllabes
Hana Mi : coutume japonaise qui consiste, au printemps, en la réalisation d'un pique-nique pour observer la floraison des cerisiers
Hana to yume : nom d'un des magazines japonais de prépublication de shojo (bimensuel), signifie "fleurs et rêves"
Harajuku : quartier de Tokyo renommé pour être un lieu de shopping et de rassemblement des adeptes de mode, des plus sobres aux plus excentriques (y compris les cosplayers)
Harisen : éventail en papier plié fréquement utilisé dans les comédies (film, anime, manga) pour 'frapper' un subordonné qui a fait une réflexion stupide
Hentai : Manga érotique hard
Hikikomori
Hinamatsuri
Hinaningyô
Hiragana
Honshu : île principale du Japon
Ijimé
Ikebana : art de la composition florale
Jan-ken-pon
: équivalent japonais de pierre-papier-ciseau utilisé couramment pour les tirages au sort.
Josei
: manga destiné à un public de jeunes femmes : 18 à 30 ans. Pour voir les manga de ce type : thème josei.
Jubako : voir Oshogatsu
Juku : lieu où sont donnés des cours du soir de rattrapage ou d'approfondissement qui ont pour but de faire réussir des examens d'entrée en primaire, collège, lycée ou université.
Kabuki
Kaitenzushi : restaurant japonais où les sushi sont placés sur un tapis roulant devant les clients. On se sert de ce qui nous intéresse et on paie en fonction des assiettes (de différentes couleurs) que l'on a accumulées. On peut également passer commande auprès du maître sushi présent.
Kakejiku : peinture que l'on roulait pour un transport plus aisé
Kami : une des très nombreuses "divinités" japonaises (shintoïsme)
Kanji
Katakana
Kawaii : quelqu'un ou quelque chose de mignon (sans aspect sexuel)
Kekkai : barrière, champ de force, enceinte isolée ; mot tiré du bouddhisme où il désigne une zone d'isolement réservée aux austérités des bonzes
Kichijoji : quartier de Tokyo contenant de nombreuses écoles d'art, le Musée Ghibli et le grand parc d'Inokashira rempli de cerisiers du Japon
Kimono : tunique croisée devant et maintenue fermée par une ceinture appelée obi. Il est aussi bien porté par les hommes que par les femmes.

Kogal : adolescente accordant beaucoup d'importance à la mode. Ce terme péjoratif désigne en général des filles faciles et supercifielles. Il y a quelques années, les kogals s'identifiaient par leur teint bronzé, leurs cheveux décolorés, leurs faux ongles et leurs platform boots.
Konbini : voir convini
Koshien : C'est un stade de baseball japonais situé près de Kobe où a lieu chaque année le tournoi de baseball des lycées japonais
Kotatsu : table basse chauffante couverte d'un tissu retenant la chaleur
Kumi-chô : chef de clan
Light novel : type de roman populaire destiné à un public de lycéens ou d'étudiants, souvent garni d'illustrations et généralement prépublié par chapitres dans un magazine.
Lolita complex ou lolicon : attirance pour les jeunes filles (en opposition au shota complex)
Loose socks : mode au collège ou au lycée. Comme les jeunes filles portent un uniforme, elles essaient de se différencier en portant à la place des hautes chaussettes, d'autres plus lâches qui tombent sur les chaussures. Il s'agit aussi d'une marque de révolte car cette mode fut interdite dans certains établissements.
Mah jong : Jeu de société qui se joue essentiellement à 4 et qui consiste à faire des combinaisons de tuiles (un peu comme au rami chez nous) piochées dans un mur afin de gagner des points
Maid café : café à clientèle masculine dans lequel les serveuses sont habillées en soubrettes et accueillent les clients comme si elles étaient leur domestique
Manga café ou manga kissa : Genre de grande salle de lecture à tarification horaire où on a accès à un grand choix de manga et à Internet tout en consommant des boissons (et parfois de la nourriture). Il est même parfois possible d'y essayer des jeux video, d'y passer la nuit dans une cabine individuelle et d'y prendre une douche.
Mangashi : magazine volumineux de prépublication de manga souvent hebdomadaire et destiné à être jeté (mauvais papier)
Manhua : bande dessinée chinoise
Manhwa : bande dessinée coréenne
Matcha : thé vert amer utilisé traditionnellement pour la cérémonie du thé
Mawashi : tenue de sumotori enroulée autour de la taille
Mecha : robots gigantesques et/ou robots armures
Moe : néologisme japonais signifiant aimer, adorer une personne (chanteur, actrice, etc.) ou un type de personnage particulier (intello, lolita, etc.).
Mon : ancienne monnaie japonaise
Mononoke : esprit d'un mort humain ou non (animal, végétal, objet) qui revient pour se venger. Exemple : le renard à 9 queues de Naruto
NEET : (Not in Education, Employment or Training) classification sociale britannique qui désigne les personnes inactives. Au Japon, il s'agit surtout de personnes entre 15 et 34 ans, célibataires, sans travail, n'étudiant pas et se tenant à l'écart de toute vie sociale.
Newhalf = "nouvelle moitié" : désigne les transexuels ou les travestis qui travaillent comme hôtesses dans les bar
Ninja : moines qui, à l'ère Heian, étaient des espions et des combattants sous les ordres de samourais. Actuellement, dans les manga, on les représente silencieux, habillés de noir, champions d'arts martiaux et spécialistes de techniques secrètes
Nô : théâtre traditionnel japonais d'origine religieuse qui se caractérise par des rituels déclamés et qui s'inspire des vieilles légendes
OAV : (Original Animation video) anime qui sort directement en vidéo sans être préalablement diffusé à la télévision ou dans les salles de cinéma
Office lady (OL) : femme qui travaille dans un bureau, équivalent féminin du salary man
Obon : fête des morts (du 13 au 16 août ou du 13 au 16 juillet selon la région) au cours de laquelle les Japonais retournent souvent dans leur famille
Onmyoshi (ou onmyoji): devin, magicien qui peut lire l'avenir dans les astres et/ou manipuler les esprits. Il en existe depuis les temps anciens au Japon. Un des plus connus du Moyen-Age est Seimei Abe
Oni : entité maléfique parfois représentée comme un monstre avec des cornes. Exemple : Lamu
Oni-san : témoignage affectif et de respect envers un aîné (signifie alors grand-frère) ou terme générique signifiant jeune homme
Onsen : source naturelle d'eau chaude (40 à 65°C) provenant d'un volcan et réputée pour ses vertus thérapeutiques. Les sources sont des lieux de détente privilégiés pour les Japonais qui aiment séjourner un ou plusieurs jour(s) dans les hôtels en possédant.
Origami
Osechi-ryori : voir Oshogatsu
Oshogatsu
Otaku
Oyagi-giri : Chasse au vieux qu'effectuent des bandes de jeunes au Japon. Ces derniers s'en prennent à un cinquantenaire ou plus, travailleur ou SDF, qu'ils tabassent dans l'espoir ou non d'obtenir de l'argent. On en parle dans GTO et dans Ki-Itchi
Pachinko : jeu d'argent qui ressemble à un flipper et qui consiste à faire tomber et à gagner des billes qui pourront être échangées contre des lots
Purikura : photomaton qui propose des photos autocollantes avec des décors variés
Rakugo : genre de one man show humoristique existant au Japon depuis le XVIIème siècle (Ere Edo). Le maître de rakugo (rakugoka) est assis sur la scène et raconte des blagues et des histoires plus littéraires.
Rônin : samourai sans maître (par choix ou parce qu'il a été congédié) qui voyage en espérant (ou non) trouver un nouveau seigneur à servir (durant la fin de l'ère Edo). Actuellement, on appelle ainsi les étudiants qui n'ont pas encore d'université (avant la réussite d'un concours d'entrée)
Rotenburo : source d'eau chaude (onsen) extérieure
Ryokan : auberge traditionnelle qui se caractérise par son architecture et son ameublement (cloisons coulissantes, table basse, tatami, yukata et sources chaudes)
Ryû : école
Salary man : Homme qui travaille dans un bureau
Samourai : militaire ou guerrier japonais durant la période féodale suivant un code de l'honneur et de fidélité très strict. Aussi considéré comme une classe sociale. En savoir plus

Seppuku : suicide traditionnel du samourai qui consiste à s'ouvrir le ventre avec un sabre lorsqu'on a perdu son honneur. Il peut être accompagné d'une décapitation au sabre par une autre personne afin que la souffrance soit moins grande.
Seinen : manga destiné à un public de (jeunes) adultes
Seme : terme utilisé dans le manga yaoi pour désigner le personnage actif et entreprenant de la relation amoureuse (en opposition à uke)
Sentai mono : genre de séries télévisées caractérisé par une troupe de gentils combattants déguisés chacun en une couleur particulière. Ce genre date des années septante et a toujours du succès actuellement au Japon. Exemple : Bioman
Sento : bain public japonais
Seppuku : suicide rituel qui consiste à s'ouvrir le ventre
Shatei : petit frère, personne située tout en bas de la hiérarchie des yakuza
Shiatsu : pratique traditionnelle japonaise de santé qui passe par le toucher, la pression (atsu) des doigts (shi) du thérapeute. Par ces pressions, le praticien améliore la circulation de l'énergie dans le corps ; ainsi, le shiatsu améliore notamment la souplesse musculaire et articulaire, le fonctionnement des organes, du système nerveux et la circulation sanguine.
Shibuya : quartier de Tokyo connu pour ses nombreux lieux de divertissement et très animé le soir. Comme Harajuku, ce quartier est connu pour être à la pointe de la mode
Shichigosan (signifie 7, 5, 3) : Fête du 15 novembre pour les garçons de 3 et 5 ans et pour les filles de 3 et 7 ans au cours de laquelle les enfants vont au temple shinto en kimono et reçoivent des chitose-ame c'est-à-dire des bonbons pour vivre mille ans.
Shôgun = sei-tai-i-shôgun = gouverneur militaire contre les barbares. C'est le titre attribué par l'empereur au chef du gouvernement militaire à partir de 1192
Shôgunat : voir Bakufu
Shôji : cloison coulissante (ou paravent) composée d'un cadre en bois et de papier parfois décoré
Shojo : manga destiné à un jeune public féminin
Shonen : manga destiné à un jeune public masculin. Pour voir les manga de ce type : thème shonen.
Shônen Jump : nom d'un magazine japonais très connu de prépublication hebdomadaire de shonen
Shota complex : attirance pour les jeunes garçons (en opposition au lolita complex)
Sumo : sport traditionnel de lutte dont le but est de faire tomber son adversaire ou de le faire sortir du cercle de combat. Les lutteurs sont appelés sumotori, sont obèses et considérés comme des stars (voire des dieux) par les Japonais.
Sutra : prière bouddhiste, texte sacré
Tabi : chaussette qui peut être mise avec des geta (le gros orteil est séparé des autres)
Tanka : poème ancêtre du haïku, il est court, sans rimes et composé de 31 syllabes réparties sur 5 lignes.
Tankôbon : édition d'un manga destinée à être gardée (en opposition à mangashi)
Tatami : natte en paille ou synthétique posée sur le sol de la maison de format standard. Elle est très coûteuse et souvent utilisée comme unité de mesure de surface d'une habitation citadine
Teruterubôzu : porte bonheur en forme de petite poupée fait par les enfants pour faire venir le soleil ou éviter la pluie, la veille d'une fête ou d'une excursion. C'est une boule de papier entourée d'un mouchoir blanc sur lequel on dessine un visage.
Todai : contraction de Tokyo Daigaku, il s'agit de l'université de Tokyo qui est considérée comme une des plus prestigieuses et des plus difficiles. Elle forme notamment les futurs employés de l'état.
Tôkaidô : route célèbre qui relie Kyoto et Edo, souvent représentée sur les estampes
Torii : portail d'entrée des temples shintoïstes et bouddhistes
Tsundere : personnalité à première vue combative, excentrique et violente qui se révèle en fait douce et affectueuse. Exemple : Naru dans Love Hina & Asuka dans Evangelion.
Uke : terme utilisé dans le manga yaoi pour désigner le personnage passif et soumis de la relation amoureuse (en opposition à seme)
White day : fête du 14 mars qui fait suite à la St Valentin. Les garçons offrent un cadeau à la fille qu'ils préfèrent qui lui avait offert des chocolats un mois plus tôt.
Yandere : personnalité à première vue calme, douce et tendre qui se révèle en fait violente voire folle.
Yankee : appelés aussi délinquants ou voyous bien que les termes soient moins forts et moins connus au Japon, ce sont des filles et des garçons, souvent adolescents, qui se rebellent contre la société. Les caractéristiques sont le plus souvent la décoloration des cheveux, en blond ou roux, un masque blanc sur la bouche et le nez, une cigarette dans les doigts et un regard de tueur. Généralement, ils se regroupent en bandes, dans des quartiers plutôt peu fréquentables qu'ils nomment « leur zone » et dont ils se revendiquent les maîtres, n'hésitant pas à tabasser quiconque se trouve sur leur territoire. Ce sont des adolescents en rejet de la société contemporaine, n'ayant souvent pas de vie de famille, ou alors très peu, et refoulant par la colère leurs peines et leur dépit. Les Yankees ne vont pas vraiment à l'école, et leur uniforme se caractérise par des jupes longues pour les filles, et des chemises la plupart du temps dégrafées et sans cravate pour les garçons. Cependant, toutes les filles en jupes longues et tous les garçons sans cravate ne sont pas des yankees !! Exemples : GTO ou Kimagure Orange Road, entre autres.
Yaoi : manga racontant des histoires d'amour entre hommes mais généralement destiné à un public féminin. Pour plus d'infos, voir Homosexualité et manga : le Yaoi. Pour voir les manga de ce type : thème yaoi.
Yukata : kimono décontracté unisexe en coton parfois proposé dans les hôtels japonais et qui se porte plutôt en été
Yuri : manga racontant des histoires d'amour entre femmes
Zoku : voir Bôzôzoku
Zori : geta autrefois en paille, maintenant en plastique

Envie d'écrire un article sur la culture japonaise ? écrivez-nous à cette adresse : prosprs@gmail.com

Lexique gastronomique - Lexique des cours de japonais - Culture