News

Histoire du Japon

Culture Japonaise

Cours de Japonais

Manga

Dessins Animés

Films

Musique

Resto

Photo
Staff

Download

Guest Book

Liens

Nous contacter


Hotaru No Haka album
Le Tombeau Des Lucioles (
Bande originale)

Compositeur : Mishio Mamiya

Musique composée pour l'anime Le Tombeau des Lucioles
Nombre de pistes : 10
Référence CD : AnG-037
Fabriqué par : EVER ANIME international Records

1. Hotaru

[Firefly]

2. Episode I - Yoru

[Episode I - Evening]

3. Keimai

[Older Brother, Younger Sister]

4. Sensou mata ha kushuu

[Another Air Raid, The War Continues]

5. Episode II - Setsuko

[Episode II - Setsuko]

6. Haha

[Mother]

7. HOTARU

[HOTARU]

8. Ogawa no Hotowa (Hotaru no Iru Yuugure)

[By the Side of the Brook (Twilight with Fireflies)]

9. Soyokaze to Akai Higasa no Gensou

[Illusion of a Gentle Breeze and Red Parasol]

10. Kuroi Ame Natsukusa

[Black Rain, Summer Grass]

Cet album regroupe les musiques que Mishio Mamiya a composé en s'inspirant des images et du storyboard (sauf erreur de ma part) de cette animation. Il va donc de soi que certaines de ces musiques sur ce disque ne figurent pas dans le film, mais certaines y ont été placées sans changement trop apparant. Tout cela donne des points positifs et négatifs à cet album.

Les plages qui ont été fidèlement adaptées au film sont "Hotaru" (la 1), "Kemai", "Sensou Mata Ha Kushuu", "Episode II - Setsuko", "Haha". Au contraire, celle qui est difficilement retrouvable, voire absente, dans le film est "HOTARU" (la 7). Quant à "Episode I - Yoru","Ogawa No Hotowa", "Soyokaze To Akai Higasa No Gensou" et "Kuroi Ame Natsukusa", je n'ai pas un souvenir assez solide du film pour répondre si on les retrouve (au moins en partie) dans le film. Cepdendant, le timbre qui s'en dégage apparaît être idéal pour le film. Il est donc possible que le compositeur les ait intégrées au film. Quoique certains passages rappellent au film (comme "Soyokaze To Akai Higasa No Gensou", à propos du parapluie rouge).

À l'écoute de ce disque, on regrette, assez fortement, qu'un thème excellent n'y est pas proposé : c'est le premier thème musical qui apparaît dès le début de l'animation (dès que la boîte de bonbon tombe, et que des lucioles apparaissent). C'est en effet décevant, d'autant plus que je désirais pour ma part acheter cet album presque uniquement pour ce thème.

Toujours dans les points faibles, on peut s'étonner de la 7ème plage (HOTARU), qui, en dépit du titre, ne regroupe aucun thème principal du Tombeau Des Lucioles. Pire, on discerne mal ce que l'auteur a voulu décrire à travers cette musique. C'est une piste assez étrange qui ne semble pas être bien construite pour le film, malgré quelques passages qui restent dans l'atmosphère. En bref, on se perd totalement dedans. Mais il n'y a pas que du négatif, qui est d'ailleurs plus mineur que majeur sur l'ensemble de l'album.

Les thèmes principaux (excepté "l'excellent") y figurent tous, et le compositeur n'a que très peu arrangé (parfois non) ces musiques pour le film. C'est le cas de "Hotaru" (1) qui apparaît en fin de film (il est par ailleurs étonnant qu'il figure en début de liste sur l'album, et non en fin). Même chose pour "Haha" (6), qui apparaît à la mort de la mère, et cette piste est enchaînée par "Hotaru" à la fin de l'animation. "Kemai" (qui commence en majeur, et suit en mineur), "Episode II - Setsuko" (où on entend jouer un genre glockenspiel ou xylophone), et "Senshou Mata Ha Kushuu" (couleurs sombres, sonorités angoissantes) ont été parfaitement intégrés au film. "Soyokaze To Akai Higasa No Gensou" a été mis dans le film en partie.

Mishio Mamiya a écrit cet album en majorité pour des cordes. Violons et violoncelles ne sont pas rares, et un hautbois ou une clarinette (je n'arrive jamais à différencier les deux) annonce quelques mélodies. Une sitar (ou quelqu'autre instrument à cordes pincées, plutôt métalliques) se fait discrètement entendre dans "Haha". Parfois, quelques notes de piano (souvent dans les aigus) viennent se placer sur les cordes. En général, je dirais à 95%, l'album est construit sur un tempo lent, avec deux styles principalement apparents : triste & angoissé. Quelques touches d'heur (début de "Kemai", "Episode II"...) viennent contraster le tout, mais légèrement, car l'ambiance général reste noire et triste.

Ce disque reste une bonne acquisition si on accepte, malheureusement, l'absence du merveilleux thème du début du film, et la musique qui, je dirais, est étrangère à l'album (HOTARU), ainsi que de tous petits passages "désagréables" ou sans intérêt (c'est à dire qui ne font rien ressentir à l'auditeur). Il faut donc se contenter, ou plutôt savourer les deux principaux thèmes ("Haha" et "Hotaru") et les autres pistes qui ne sont pas moins belles à écouter ("Kemai", "Episode II - Setsuko", "Soyokaze To Akai Higasa No Gensou"...).

Il y a deux façons de se procurer cet album. Il y a une version japonaise et une autre taïwanaise. La première est assez chère (plus de 20 €, voire un peu en dessous de 30) car c'est une version "totalement" originale. La seconde version est beaucoup moins chère, c'est exactement les mêmes  disques, mais fabriqués à Taiwan, ce pays vend les choses beaucoup moins cher. Juste la couverture de derrière la boîte diffère (quelques écritures) et le dessin sur le CD (mais pour ma part, je préfère celui-là). À vous de voir si vous êtes un inconditionnel du "pur original" (très long à obtenir : temps de commande et importation) ou si vous préférez économiser un peu (plus qu'un peu, d'ailleurs).