News

Histoire du Japon

Culture Japonaise

Cours de Japonais

Manga

Dessins Animés

Films

Musique

Resto

Photo
Staff

Download

Guest Book

Liens

Nous contacter


Le manga au féminin
Articles, chroniques, entretiens et mangas

Collectif d'auteurs

One-shot
Type : Revue sur la bande dessinée japonaise

2008 par Shodensha Publishing Co, Ltd. Tokyo, Japon (pour les nouvelles en manga)
2010 par Editions H SARL (Collection Manga 10.000 images), Versailles, France

Conception graphique & composition : Hervé Brient
Relectures & corrections : Hervé Brient, Anne Lecomte & Emmanuel Michaud
Traduction & adaptation des nouvelles : Hadrien de Bats
Adaptation graphique et lettrage des nouvelles : Anne Demars
Couverture : Alivia

Le troisième numéro de Manga 10.000 images : "Le manga au féminin" est une revue collective culturelle dédiée à la bande dessinée japonaise. Elle s'adresse aux fans de manga et de BD mais aussi à tous ceux qui veulent explorer la culture japonaise. Le troisième ouvrage de cette collection à thème nous présente le manga fait par ou pour les femmes.

Cette revue est divisée en différents articles, chacun d'un auteur différent.
Voici les titres de ces articles ainsi qu'un petit descriptif de leur contenu :

L'esthétique shôjo : de l'illustration au manga par Xavier Hébert :
Histoire du style visuel shojo et de ses influences mais aussi de ses invariants stylistiques tels que les cases flottantes, la stratification temporelle...
Le chevalier au ruban : le shôjo manga selon Tezuka par Xavier Hébert :
Présentation d'un des premiers manga qualifiés de Shojo : Princesse Saphir.
La révolte du lys : une odyssée du yuri par Karen Merveille :
Particularités du style yuri présentant l'amour entre femmes.
Le manga au féminin : « shôjo/josei », la frontière floue par Bruno Pham :
En occident, on aime catégoriser les manga par des termes comme shojo (manga pour les jeunes filles) ou josei (manga pour les femmes) mais ces termes ont un sens un peu différent au Japon.
Paroles d'éditeurs :
Interviews de Row Yoshida (Shodensha), Hideyuki Takada (Hakusensha) & Yves Schlirf (Kana).
Mangas sous XX : ces femmes qui écrivent pour les hommes par Elodie Lepelletier :
L'auteure a essayé d'obtenir des statistiques sur les femmes mangaka, leur production, leur public, leur style, mais cette entreprise s'avéra bien plus complexe que prévue...
« Féminanga », version 2000 : évolution, régression ou révolution ? par Bruno Pham :
Le shojo manga a-t-il beaucoup souffert de la crise de l'édition japonaise ? Quelles en ont été les conséquences ?
Entretien avec Setona Mizushiro.
Sexualité des adolescentes : un certain développement du shôjo manga par Virginie Sabatier :
Pourquoi le "shojo mature" (dé)plait-il ? Cet article étudie ses spécificités et les buts qu'il poursuit.
Le coin de chroniques :
Les auteurs présentent une vingtaine de titres qui les ont marqué.
Manga : À la mer en pyjama (Pyjama de umi he) de Junko Kawakami :
Chiyo est enceinte et ce n'est pas facile tous les jours.
Manga : Découverte (News) de Junko Kawakami :
Beaucoup de choses changent autour de Rieko, 15 ans.
(Dominiquel)

Dominiquel : Ce livre regroupent des études documentées et précises qui nous présentent différentes facettes du manga féminin en nous expliquant ce genre des points de vue historique, sociologique, psychologique... Il possède le même défaut déjà présent dans la revue présentant le yaoi : il cite un peu trop les magazines nippons. Mais cet ouvrage atteint son but : nous permettre de mieux comprendre les particularités de cette production japonaise. J'ai particulièrement apprécié l'article de Virginie Sabatier qui explique notamment ce qu'on appelle chez nous le "shojo mature". J'étais parmi les détracteurs de ce type de manga et cet auteure a réussi à me faire comprendre que j'avais tort ! Merci de m'avoir appris toutes ces choses ! NB : Attention aux spoilers dans le coin des chroniques !

Lexique culturel - Livres

Pas d'accord avec ces cotes ou ces commentaires ? Vous voulez lire votre critique ici ?
Envoyez-nous votre avis et/ou votre cote à cette adresse : prosprs@gmail.com