News

Histoire du Japon

Culture Japonaise

Cours de Japonais

Manga

Dessins Animés

Films

Musique

Resto

Photo
Staff

Download

Guest Book

Liens

Nous contacter


L'orme du Caucase (8,5/10)
Keyaki no ki

Jirô Taniguchi (D) & Ryuichiro Utsumi (S)

One-Shot
Type : Emotion, Vie quotidienne, Nouvelles

1993 par Shogakukan Inc., Tokyo, Japon
2004 par Casterman (Ecritures)

Traduction : Marie-Françoise Monthiers et Frédéric Boilet
Adaptation graphique : Frédéric Boilet, Fred Boot, Tomoaki Shimada & Yasuko Yubisui

Recueil de 8 nouvelles

Titres des nouvelles :
- L'orme du Caucase
Monsieur et Madame Harada ont acheté leur nouvelle maison car elle possédait un jardin hors du commun. Lors de leur aménagement, ils se rendent compte que les propriétaires ont emporté tous les arbustres et ont laissé l'orme encombrant.
- Le cheval de bois
Les Kinoshita se voient confier à la dernière minute leur petite fille Hiromi qu'ils ne voient qu'une fois par an. Celle-ci semble aussi gâtée que sa maman.
- La petite fille à la poupée
A la lecture du journal annonçant une exposition, Iwasaki se rappelle son premier mariage et son divorce.
- La vie de mon frère
Sakamoto s'inquiète pour son frère aîné : veuf et à l'âge de la retraite, celui-ci a décidé de quitter la maison de son fils pour habiter seul dans un hôtel bon marché.
- Le parapluie
Voici 12 ans qu'elle n'a plus vu son frère et pourtant ce dernier vient de recontacter Komaki pour lui annoncer sa venue. Elle va enfin pouvoir lui présenter sa petite famille.
- Les environs du musée
Tous les soirs, Madame Otami part faire une longue promenade près du musée et cela malgré les remarques inquiètes de ses enfants et de sa petite fille.
- Dans la forêt
Après avoir entendu plusieurs nuits de suite un chien aboyer, Hiroshi et Yôji, certains d'avoir reconnu la voix de la chienne dont ils avaient du se séparer lors de leur déménagement, décidèrent d'aller la voir de l'autre côté du bois.
- Son pays natal
C'est un beau jour pour Noémie : l'une de ses oeuvres a été retenue pour l'exposition annuelle des Beaux-Arts. Depuis 6 ans et la mort de son mari japonais, elle fait tout son possible pour s'intégrer à son pays d'adoption : le Japon. (Dominiquel)

Dominiquel : huit très douces nouvelles adultes empreintes de nostalgie, un peu comme un bon roman très bien illustré. 8/10.

Dominiquel : 8/10 - Max : 9,1/10 - Shinob : 8/10 - Yvanna : 9/10.

Pas d'accord avec ces cotes ou ces commentaires ? Vous voulez lire votre critique ici ?
Envoyez-nous votre avis et/ou votre cote à cette adresse : prosprs@gmail.com