News

Histoire du Japon

Culture Japonaise

Cours de Japonais

Manga

Dessins Animés

Films

Musique

Resto

Photo
Staff

Download

Guest Book

Liens

Nous contacter


Noritaka (6,2/10)
Noritaka, le roi de la baston

Hideo Murata (S) & Takashi Hamori (D)

18 volumes, série finie
Type : Shonen-type, Combats, Humour, Sport (boxe thaï)

1991 par Kodansha
1996 par les éditions Glénat, France

Noritaka entre cette année au collège ; il est heureux de commencer une autre vie et d'échapper au surnom de son enfance ("caca"). Il ne tarde pas à tomber amoureux de sa jolie et gentille voisine de banc mais celle-ci recherche avant tout un petit ami fort et courageux, ce que, bien sûr, n'est pas Noritaka avec sa carrure de gosse et ses muscles-moules. Pourtant, il est plein de bonne volonté et commence à faire le tour de tous les clubs de sport de combat de son école dans l'espoir de se faire accepter par l'un d'eux. Peine perdue jusqu'à ce qu'il trouve une vieille barraque derrière le potager ; il s'agit d'un club de troisième zone qui enseigne un genre de boxe thaïlandaise. L'entraîneur, un champion dans plusieurs sports de combat, ne s'occupe actuellement que d'un seul élève. Il accepte de s'occuper de lui après avoir observé ses réactions. L'entraînement est peu conventionnel mais Noritaka s'accroche et lorsque Miki est harcelée par un camarade de classe trop entreprenant membre du club de boxe, il réussit à le mettre KO grâce au seul mouvement qu'il ait appris jusqu'à présent : le coup de pied bas. Cette nouvelle fera le tour du lycée et si Noritaka ne réussit pas encore à conquérir Miki, il s'est créé quelques ennemis au club de boxe... (Dominiquel)

Max : sans doute le manga le plus lourd de tout les temps, ...et c'est ce qui en fait son charme ^_^. 7,8/10.

Gaët : bon humour mais les personnages s'en sortent trop facilement. 7/10.

Hieichan : c'est moche, c'est vulgaire et il n'y a pas d'histoire. 0/10.

Gandalf : j'ai appris qu'il avait eu un zéro, ça m'a donné envie de l'aider !!! De toute façon, ces superbes parodies méritent d'être soulignées !!! 6/10.

Cool-sim : très très très lourd et chiant. 2/10.

Kaguzuchi : comme Katsuo, le héros est vraiment moche, vraiment réussi ! 7/10.

Dominiquel : plutôt sympa si vous voulez rire un peu et pas trop réfléchir ou si vous êtes un adepte de ce type de sport. N'attendez rien de plus de ce manga qui n'est pas franchement bien dessiné (le héros est volontairement caricaturé et caricatural), ni profondément original ("je suis pas gâté par la nature mais avec ma volonté et ma persévérance, je vais écraser tous les méchants"). Comédie pour ado sans prétention. 6,8/10.

Rupert T. Tape : Un manga qui commençait sur des chapeaux de roues et auquel je donne 8/10 pour les 10 premiers volumes. Les combats sont rythmés, bien documentés, et on froussoie pour le pauvre Sawamura. Ensuite à partir du volume 11, l'excès de caricature fait perdre des points de sympathie à notre héros. Les combats stupides et inutiles s'enchaînent, les dénouements sont risibles, les quiproquos improbables qui ne cessent de nous rappeler « hey, c'est du manga », sans oublier que les personnages changent carrément de tête tant ils deviennent épurés... Mais on suit quand même car les seins de Nakayama ne cessent de prendre du volume. Nous avons donc là un manga en 2 parties : la première partie pour les fans de baston... La seconde pour les fans de docteur Slump. 7/10.

6th Hokage : 7/10 - Antoine... : 5/10 - Baby : 7,5/10 - Baptiste : 6/10 - Cool-Sim : 2/10 - D3solation : 7/10 - Darq yoko : 6/10 - David F. : 6/10 - DCR2 : 4/10 - Dedieu : 6/10 - Dominiquel : 6,8/10 - Dydd : 4/10 - Gaet : 7/10 - Gandalf : 6/10 - Hieichan : 0/10 - Johnatan & Co : 7/10 - Julien C : 6/10 - Kabuto : 5,25/10 - Kaguzuchi : 7/10 - Kleenex : 9/10 - Matchanpouah : 7/10 - Mathias : 7,5/10 - Max : 7,8/10 - MisterRPG : 4/10 - Motenai_ai : 7/10 - Nathan : 8/10 - Otcho : 6/10 - Patton : 9,5/10 - Raphman : 6/10 - Rupert T. Tape : 7/10 - Say : 8,5/10 - Yeah man : 5,7/10.

Pas d'accord avec ces cotes ou ces commentaires ? Vous voulez lire votre critique ici ?
Envoyez-nous votre avis et/ou votre cote à cette adresse : prosprs@gmail.com