News

Histoire du Japon

Culture Japonaise

Cours de Japonais

Manga

Dessins Animés

Films

Musique

Resto

Photo
Staff

Download

Guest Book

Liens

Nous contacter


Raika (5,2/10)
Chroniques du Japon des Temps Anciens

Yu Terashima & Kamui Fujiwara

5 volumes (série arrêtée), 12 au Japon, série finie
Type : Fantastique

1987 par Scholar Publishers, Inc., Tokyo, Japon
1997 par Editions Glénat, Grenoble, France

Traduction : Vincent Montlahuc
Lettrage : Bakayaro !

Au IIIème siècle, les provinces japonaises se font la guerre. Raïka a été élevé avec d'autres orphelins par le vieux maître qui leur apprend à maîtriser leurs aptitudes magiques, au fond de la forêt, à l'écart des batailles pour le pouvoir. Raïka sauve Iyo, 13 ans, jeune prêtresse et future reine de Yama, des assauts de Kijinohiko. Iyo doit succéder à la vieille Himiko, assassinée traîtreusement par son conseiller Choseï qui espère manipuler aisément la très jeune fille et s'approprier ainsi les terres pour les mettre sous la domination chinoise. (Dominiquel)

Dominiquel : un seul mot : BOF. On se demande un peu ce que vient faire Raïka dans cette lutte de pouvoir qui, en fin de compte, l'importe peu. Lui, il ne voit que Iyo, la jeune fille en détresse ou plutôt une bonne occasion de participer à une sacrée bataille ! Comment se passionner pour une lutte qui n'intéresse même pas le personnage principal ???? 4,5/10.

Max : ce manga a 17 ans, cela se ressent, dommage car il y a certaines bonnes idées. 5/10.

Thaiger : Pour ma part, Raika est un des mangas les plus passionnants. L'histoire arrive à vibrer déjà seulement par la présence mystérieuse de Raika lui-même et ce n'est pas "la lutte" qui passionne mais les différentes facettes attachantes et présentes avec sensibilité et savoir narrareur. Raika, l'enfant coiffé par la foudre, fut pour moi la porte d'entrée dans le monde des mangas et au vu de ce qui se fait communément dans ce genre, cette série est non seulement largement au-dessus de la moyenne, mais même parmi celles qui m'ont le plus plu à travers des années de passion pour la culture nipponne. Délirant aussi le cadre historique dans lequel les évènements sont placés : le "Yama" ou le Japon ancien avant son unification. La qualité graphique est d'un niveau sublime avec un trait sûr et explosif, esthétique à souhait. L'histoire de l'école des arts martiaux taoïste en pleine forêt qui élève et éduque des orphelins, les origines mystérieuses royales de Raika, l'amour du détail, etc. Non, franchement, difficile de faire mieux ! Seul regret : la série s'arrête au 5ème volume ! Raika, on t'attend !

DCR2 : 6/10 - Dominiquel : 4,5/10 - Max : 5/10.

Pas d'accord avec ces cotes ou ces commentaires ? Vous voulez lire votre critique ici ?
Envoyez-nous votre avis et/ou votre cote à cette adresse : prosprs@gmail.com