News

Histoire du Japon

Culture Japonaise

Cours de Japonais

Manga

Dessins Animés

Films

Musique

Resto

Photo
Staff

Download

Guest Book

Liens

Nous contacter


Hellsing (7/10)

Type : Fantastique, Vampires

Réalisation : Yasunori Urata

2001
13 épisodes de 25 minutes
Couleurs
Auteur : Kohta Hirano
Scénario : Chiaki J. Konaka & Hosono Yuuji
Chara-design : Toshiharu Murata
Décors : Shinji Katahira
Musique : Yasushi Ishii
Studio : Gonzo
Production exécutive : Yasuyuki Ueda (Pioneer LDC) et Showji Murahama (Gonzo)

D'après le manga éponyme

Sir Integra Wingates Hellsing est à la tête d'une organisation secrète spéciale chargée de détruire des monstres antéchrists tels que vampires, goules, etc, qui menacent l'Angleterre et l'Eglise protestante. Le plus grand expert tueur de cette organisation est Alucard, vampire de son état mais aussi et surtout l'obligé de la famille Hellsing depuis des lustres. Lors d'une mission dans le petit village de Cheddar, Alucard ne résiste pas à la tentation et fait de Seras Victoria, une des flics présents sur les lieux (et par de malheureuses circonstances, dernière ex-survivante de son unité), sa compagne vampire pour ses longues soirées de chasse loin du feu. Lorsque l'organisation se déplace pour l'irlande (l'occasion pour Victoria de se faire la main), Hellsing entre en concurrence avec Iscariote, la division spéciale XIII du Vatican et, plus particulièrement, avec le père Alexander Anderson dit « Le Palatin ». (Dominiquel)

La Fondation Hellsing, depuis des centaines d'années, protège l'Angleterre (et sa majesté) contre les vampires. La comtesse Integra Hellsing utilise pour ses services Alucard, le vampire légendaire. Récemment est apparue une nouvelle race de vampire dite artificielle qui semblerait être créée par l'homme. La Fondation fera tout pour connaître le fin fond de l'histoire. (Seiya sama)

Dominiquel : Excellente musique et bonne ambiance. Plus beaux graphismes que pour le manga mais moins d'humour. Malheureusement, si, au premier abord, la série séduit, elle devient vite répétitive et ennuyeuse. 6,5/10.

Yvanna : un peu gore, j'adore ! 8/10.

Seiya sama : D'entrée, je vous le dis : ayant beaucoup entendu parler de la série, j'en été encore plus déçu. On encensait Hellsing sur son aspect technique et sa réalisation ; c'est vrai, il y a certaines scènes qui valent le coup d'oeil (surtout dans le dernier épisode) mais sinon la mise en scène est ultra molle, les personnages sont dans des postures comparables à des gros sacs de patates (en particulier Integra), ce qui entache énormément le reste. Heureusement, le fait de revisiter le mythe des vampires est ici fait de façon judicieuse. Le nom d'Hellsing ne vous rappelle rien ? Ce fut le chasseur de Nosferatu dans le livre « Dracula ». Il est aussi intéressant d'intégrer dans l'anime la rivalité entre le Vatican et l'Angleterre protestante. Tout de même, j'admets qu'Alucard a une classe folle et c'est dommage qu'on ne le mette pas plus en avant. En conclusion, ce n'est pas une mauvaise série mais sa réputation n'est pas méritée. A vous de voir. 6,5/10.

Dominiquel : 6,5/10 - Seiya sama : 6,5/10 - Yvanna : 8/10.

Pas d'accord avec ces cotes ou ces commentaires ? Vous voulez lire votre critique ici ?
Envoyez-nous votre avis et/ou votre cote à cette adresse : prosprs@gmail.com